Le 28 septembre 2017
Par galipon dans

Bébé nageur, l’éveil tout en douceur

L’eau est propice à ces instants de partage avec nos petits bouts de chou. C’est un environnement naturel pour notre enfant. Il est tout de même resté quelque temps dans le liquide amniotique avant de daigner nous montrer sa petite frimousse. Les séances de bébés nageurs sont dédiées à l’éveil de nos bébés, au développement de la psychomotricité, par le jeu. On s’éclabousse, on rigole, on joue avec des ballons, on entend des cris, on est entouré d’enfants et de parents… Bébé évolue dans la piscine avec nous, en s’amusant. Les bébés nageurs ne feront pas forcément de nos enfants les futurs représentants de la France pour les prochains Jeux Olympiques ! Mais, c’est à coup sûr un moment de complicité privilégié en famille !

quel est l’intérêt des séances de bébés nageurs

Nous avons accès aux bébés nageurs dès que notre petit ange a 4 mois. De nombreuses piscines proposent cette activité (quelques-unes figurent sur le site de la Fédération des activités aquatiques d’éveil et de loisir). Les bébés nageurs ne feront pas de notre enfant un meilleur nageur quand arrivera le temps des cours de natation. Mais, ce n’est pas avant six ans, moment où la coordination des mouvements des bras et des jambes débute chez notre enfant. Les bébés nageurs permettent à notre petit bout de chou d’être plus à l’aise dans l’eau, de se sentir en confiance. Nous jouons avec lui dans l’eau, il prend plaisir à éclabousser, s’immerger… Amusement et détente sont au rendez-vous ! Un moment de complicité intense qui permet de renforcer nos liens.

Comment se passent ces séances aquatiques familiales

Ici, l’éveil, le jeu et la complicité sont les maîtres mots de ces séances d’environ 30 minutes. Il sera toujours dans nos bras, ou à proximité, pour profiter de cette aventure aquatique avec nous. L’équipe qui encadre les bébés nageurs s’adapte à notre enfant et pas l’inverse. On ne le force pas à faire un exercice. Ce travail se fait progressivement et naturellement.
Plongé dans une eau à 32°, trois grandes phases vont ponctuer l’évolution des séances pour un bébé nageur :

– Au début, c’est l’initiation. Notre petit ange reste dans nos bras, nous l’immergeons en douceur jusqu’à la bouche. Le but est de le mettre en confiance. Ensuite, à l’aide du tapis, nous pouvons le mettre sur le ventre et le dos. Voilà de quoi se prendre pour Aladin sur son tapis flottant !
– La deuxième grande étape consiste à immerger notre bambin quelques secondes en le maintenant dans nos bras. C’est une sorte de retour à ses origines, alors qu’il était chaudement installé dans ce corps féminin. Nous allons voir qu’il a conservé le réflexe d’apnée. C’est automatique ! On ne fait pas plus de trois apnées par séance.
– La dernière partie est celle de la liberté. Notre bébé est toujours en immersion, mais cette fois-ci on le lâche sous l’eau.

Notre tout-petit est en contact avec nous, on voit l’évolution. Il se sent de plus en plus en confiance dans ce nouvel environnement. On n’hésite pas à lui parler, à le caresser, on en profite pour entretenir cet instant de complicité. Et, pour ceux qui sont peut-être moins en adéquation avec l’eau, n’oublions pas que notre enfant ressent ce que nous éprouvons. Nous sommes là pour passer un moment agréable, alors on se détend !

Les précautions à prendre

Afin que cette expérience aquatique se passe au mieux pour notre petit bébé nageur, nous prenons quelques précautions. Pour une immersion optimum dans l’univers de la piscine :

– Au cours des premières séances, nous faisons découvrir ce nouvel environnement à notre enfant. On lui fait faire le tour de son espace dans la piscine, nous l’habituons aux cris et aux rires des autres enfants, aux bruits de l’eau…
– On ne force pas notre petit bout de chou à entrer dans l’eau. On lui laisse le temps de se faire à l’idée !
– Nous prévoyons un maillot de bain à sa taille pour éviter un éventuel accident dans la piscine pour bébé. L’évacuation serait alors de mise pour tout le bassin.
– Avant la séance, il faut donner une douche ou un bain en savonnant notre bambin. Puis, nous le rinçons avec attention après l’activité. Nous finissons, en le séchant correctement pour qu’il ne prenne pas froid, surtout au niveau des oreilles.
– Nous donnons à manger à notre enfant au moins une heure avant de l’emmener chez les bébés nageurs. Cela permet d’éviter les régurgitations.
– Si notre enfant est malade, qu’il n’est pas en forme, nous lui laissons le temps de se rétablir. Si nous loupons une séance, ce n’est pas bien grave. La suivante n’en sera que meilleure.
– Avant de s’inscrire chez les bébés nageurs, nous demandons toujours l’avis de notre médecin.

Le matériel à prévoir pour les bébés nageurs

Pour faire de notre tout-petit un bébé nageur, nous n’avons pas grand-chose à prévoir. Le lieu fournira les éléments de jeux au parent accompagnateur (frite, tapis…). De notre côté, on pense à apporter :

– Un maillot de bain ajusté avec une couche étanche.
– Le savon de notre enfant.
– Une serviette de bain.
– Un bonnet pour qu’il reste au chaud après toutes ces émotions.
– Une petite collation en fonction de son âge (biberon, jus de fruit…) pour reprendre des forces une fois l’activité terminée.

Après ce tour d’horizon, il ne nous reste plus qu’à passer un bon moment avec notre petit bout ! Pour être toujours prêt à l’emmener chez les bébés nageurs, nous pouvons lui créer un espace dédié dans son armoire ou sa commode.

Tags :
Vous aimerez aussi
Comment préparer notre bébé pour sa rentrée en crèche ?
Gérer nos animaux de compagnie pour le bien de notre bébé
Le mobilier enfant vu par la blogueuse Croque Madame
Le
Par galipon dans