Le 19 septembre 2017
Par galipon dans

Comment préparer notre bébé pour sa rentrée en crèche ?

Après la naissance de notre enfant, nous avons pu passer quelque temps avec lui. Mais, la réalité nous rattrape tôt ou tard, surtout si nous devons reprendre le chemin du travail. L’heure de la première séparation a sonné ! Entre 2 mois et 3 ans, notre enfant peut aller dans une crèche. Que nous ayons opté pour une crèche collective, familiale, parentale ou encore d’entreprise, une question se pose : comment faire pour que la rentrée en crèche de mon enfant se passe dans les meilleures conditions ? Il y a forcément une période d’adaptation, pour notre bébé comme pour nous. On se demande ce qu’il va bien pouvoir faire dans ce nouvel environnement… Pas de panique, la crèche est une histoire de professionnels qui sont là pour notre enfant et pour nous, parents.

Anticiper ses premiers jours en crèche

Avec la crèche, nous vivons une séparation. Quelques étapes en amont facilitent cette transition :

– Une idée à accepter. Facile à dire, mais le faire est une autre question. La crèche est une étape bénéfique pour notre enfant. Il peut se sociabiliser, créer des liens avec d’autres enfants, poser un pied dans l’indépendance… Il ne pose d’ailleurs qu’un orteil au départ ! Nous n’hésitons pas à exprimer nos émotions. Notre enfant a le droit de pleurer, et nous avons le droit d’être triste.
– Confions le à un proche avant son entrée en crèche pour prendre de bonnes habitudes. On permet à notre enfant de passer une demi-journée, ou une journée, sans nous. Pour cela on demande aux grands-parents ou à des amis que notre bébé connaît bien.
– Nous communiquons avec notre enfant. Il ne va pas comprendre le sens des mots. Mais, il est en mesure de capter la tonalité de notre voix et donc nos émotions. On lui parle pour le rassurer et lui permettre de se sentir en sécurité.

La période d’adaptation à la crèche

Lors des premiers pas en crèche, il faut s’adapter. Il faut compter en moyenne une période de 15 jours pour cela. Elle est nécessaire pour notre petit bout et pour nous. Il ne faut pas la négliger :

– La période d’adaptation est progressive. La première semaine, nous venons ensemble à la crèche une fois par jour pour une période de temps court. Puis, cela augmente la deuxième semaine pour prendre le rythme de croisière en troisième semaine. Ceci est une moyenne. Nos enfants et nous-même étant tous différents, le cas par cas entre en jeu !
– Nous sommes prévoyants. Le jour de la rentrée en crèche, nous évitons de nous préparer à la dernière minute, de partir précipitamment. Notre enfant doit se sentir détendu, loin de toutes tensions.
– Nous n’oublions pas l’inévitable doudou. C’est un point de repère essentiel pour notre bébé.
– Nous ne disons pas au revoir à notre petit chou pendant trop longtemps. La séparation doit se faire avec les formes, mais sans traîner. C’est bénéfique pour notre enfant pour nous, par la suite. Même si le moment est déchirant !
– Nous n’hésitons pas à poser des questions à l’équipe de la crèche. Il est normal d’avoir des interrogations et ça nous rassure !

Que va faire notre bébé à la crèche

Trois sections cohabitent dans la crèche : de 2 mois à 1 an, de 1 an à 2 ans et 2 ans à 3 ans. Les activités et les rythmes différent :

– Pour les tout-petits (2 mois à 1 an) : le personnel s’adapte au rythme de notre enfant pour la sieste, le déjeuner… A partir de 6 mois, les parents sont consultés pour diversifier l’alimentation. Mais, notre bébé va développer d’autres aptitudes que celle de se nourrir, comme sa psychomotricité. Son éveil sera stimulé par le jeu à l’aide de peluches et autres cubes colorés, de la musique… Notre enfant est suivi dès son plus jeune âge.
– Pour les petits (1 an à 2 ans) et les grands (2 ans à 3 ans) : Les activités se développent pour favoriser l’expression, la marche. Elles se pratiquent avec d’autres enfants. Notre bambin se fait une joie d’aller mettre les mains dans la peinture, de se déguiser… Et pour les plus grands, des sorties s’organisent autour de spectacles, de ballades… Ils seront préparés pour l’entrée en maternelle, cette fois-ci.

La crèche : une affaire de professionnels

Pour nous rassurer, la crèche est avant tout une affaire de professionnels. Nos chers petits sont parfaitement encadrés par du personnel qualifié. Ils sont pris en charge par des adultes à la formation et aux rôles complémentaires. Ils sont là pour prendre soin de nos enfants quotidiennement :

– La directrice (ou le directeur) qui est une infirmière puéricultrice, un médecin ou une éducatrice de jeunes enfants.
– L’aide maternelle qui détient un CAP petite enfance.
– L’auxiliaire de puériculture qui a obtenu un diplôme d’Etat.

Au sein de la crèche, une seule personne est en charge du lien entre l’équipe, notre petit bout et nous. Elle s’occupe de ses changes, de ses repas. Lorsque nous viendrons enfin chercher notre enfant (et l’attente sera certainement plus longue pour nous que pour lui au final), c’est cette personne qui nous évoquera tout ce qui s’est passé pendant la journée trépidante de notre diablotin !

un bon sommeil pour une bonne journée en crèche

La crèche est une aventure de tous les jours pour notre enfant. Ce sont autant d’histoires à vivre et à nous raconter. Une page se tourne et un nouvel échange se crée entre lui et nous. C’est toujours un plaisir !
Pour que notre petit bout de chou puisse vivre ses nouvelles aventures dans les meilleures conditions, on ne néglige pas son besoin de sommeil. Il faut qu’il passe de bonnes nuits afin d’être en forme. Dans ce sens, on veille à lui offrir un lit confortable. Nous pouvons prendre quelques idées chez les meubles Galipette. La marque propose des lits parfaitement adaptés au sommeil de notre enfant. Une bonne raison pour se faire plaisir sur la décoration de sa chambre en associant charme et confort.
Notre enfant grandit indéniablement. Après avoir vécu collé serré pendant un temps, la crèche est une première étape dans la construction d’une nouvelle relation. Nous serons toujours à ses côtés pour l’accompagner et le soutenir. Mais une chose est sûre : petit à petit, il devient moins petit !

Tags :
Vous aimerez aussi
Bébé nageur, l’éveil tout en douceur
Gérer nos animaux de compagnie pour le bien de notre bébé
Le mobilier enfant vu par la blogueuse Croque Madame
Le
Par galipon dans